0176215544 contact@ouicom.fr

UN SERVEUR… DES SERVICES ?

ON SAIT LE FAIRE

Le serveur étant la base de votre système, la haute disponibilité de votre service ou de vos actions marketing, reposent en partie sur celui-ci. Les effets d’un serveur ne répondant pas aux besoins des clients peuvent être catastrophiques : diminution du temps de réponse, impossibilité de servir tous les clients jusqu’à l’arrêt de service…

 

L’objectif est donc la normalisation de la qualité de diffusion des flux entrant et sortant de votre système d’information tout en assurant le respect du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Avec la multitude d’offres disponibles de choix de serveur, il est essentiel de choisir avec attention son infrastructure en fonction du flux qu’il sera amené à gérer.

Plusieurs types d’hébergement s’offrent à vous :

  • Serveur mutualisé
  • Serveur dédié
  • Serveur privé virtuel
  • Hébergement cloud
  • Serveur personnel

Chaque offre bénéficie de ses avantages et de ses inconvénients : il est important de définir le type d’utilisation de votre serveur.

Les principales fonctionnalités e-commerce

  • Est-ce que votre site internet sera un site e-commerce, une landing page, un site vitrine, un blog ou un site institutionnel ?

En effet, chaque type de support marketing a des besoins spécifiques. Par exemple, un serveur gérant des espaces collaboratifs sera différent de celui d’un site de E-commerce.

  • Quelle volumétrie de trafic sera générée sur votre site ?

Une fois les besoins définis, il faudra comparer les différentes offres disponibles.

Sans serveur optimisé, pas de contenu optimisé

La configuration est elle aussi très importante, car s’il est indispensable de disposer d’un serveur performant, il doit être en capacité de couvrir tous les besoins.

Le serveur mutualisé

Dans certains cas, comme pour celui d’un serveur mutualisé, vous dépendrez des configurations standards de votre hébergeur sans possibilités d’optimisation. Votre hébergeur s’occupera de la configuration et de la maintenance de ce dernier. Notez que votre hébergement est partagé avec d’autres clients, même si chaque espace est cloisonné.

Le serveur dédié

Dans le cas d’un serveur dédié, cela est tout autre. Vous êtes responsable de la partie Software (logiciel) tandis que votre fournisseur est responsable de la partie Hardware (matériel). Afin de s’adapter aux divers changements, il est intéressant d’opter pour ce type de serveur qui pourra être modulé en fonction des besoins sans avoir à se préoccuper de la partie infrastructure.

Le serveur privé virtuel

Il permet de créer plusieurs serveurs virtuels sur un seul serveur physique. Les avantages sont certains : le gain de place, la redondance, l’économie sur le matériel, l’utilisation optimale des ressources, etc. Cependant, en cas de panne, ce sont tous vos serveurs virtuels qui seront hors-service, il est alors indispensable d’introduire de la redondance au niveau infrastructure et applicatif afin de palier à ce problème, ce qui permettra également de bénéficier du système de “Loadbalancing” (répartiteur de charge).

L’hébergement Cloud

Les avantages principaux sont l’équilibre de la charge et la disponibilité. Une solution clés en main sans installation préalable requise, vous dépendrez également des configurations standards de votre fournisseur. Vos ressources seront hébergées sur un “cluster” (grappe de serveurs). Même si l’un d’entre eux venait à tomber en panne, cela resterait sans conséquences pour vos services. Une attention particulière devra être accordée au RGPD pour ce type d’hébergement.

Le serveur personnel

À la différence d’un serveur dédié, vous êtes le seul garant du fonctionnement hardware et software de votre serveur. Achat, installation, configuration, maintenance, stockage. Si disposer de son propre serveur s’avère flexible et bénéfique pour la protection des données, l’investissement de départ et les coûts liés à la maintenance peuvent êtres onéreux. En cas de sinistre, il sera impératif d’avoir prévu un système de backup en amont, afin de pouvoir redémarrer au plus vite les services.

Une fois les fondations posées, la question suivante se posera naturellement : Quel système d’exploitation installer ?

Share This