0176215544 contact@ouicom.fr

PARLEZ À L’OREILLE DES ALGORITHMES DE GOOGLE

ON SAIT LE FAIRE

Pour être correctement référencé sur le moteur de recherche Google, c’est à dire avoir une position avantageuse dans les résultats de recherche, il y a quelques règles à respecter. Votre site internet devra être optimisé tant au niveau sémantique qu’au niveau de son architecture technique et il devra offrir un parcours utilisateur ergonomique et qui favorise la conversion.

Les mignons algorithmes de Google

Google utilise et développe régulièrement des algorithmes permettant d’évaluer l’ensemble des sites internet présents sur son moteur.

Les algorithmes ne sont pas l’unique critère de votre classement sur le moteur de recherche, mais font partie des leviers importants pour l’estimer et l’améliorer. Google étant en constante évolution et apprentissage, il est toutefois vivement conseillé de respecter ses directives pour favoriser vos chances d’être trouvé sur le web.

L’ALGORITHME PINGOUIN – DEPUIS 2012

L’algorithme « Penguin » vise à sanctionner les sites qui désobéissent aux règles de Google et abusent de techniques pour gratter des positions dans les résultats de recherche. En bref, l’idée est de tracker les sites web qui feraient usage d’un trop grand nombre de liens artificiels pour renvoyer vers leur site (pratiques externes au site comme le netlinking ou les backlinks non naturels).

À chaque fluctuation de l’algorithme Penguin, les webmasters ont eu beaucoup de travail d’adaptation afin de suivre ce qui était préconisé.

L’algorithme est désormais Intégré à l’algorithme général de Google.

L’ALGORITHME PANDA – DEPUIS 2011

 

Cet algorithme fait référence à une amélioration majeure de l’algorithme de Google visant à dégrader le classement, dans les résultats du moteur, des sites de mauvaise qualité, ou « fermes de contenu ».

L’algorithme Panda est investi dans la lutte contre la production de sites internet préconçus uniquement pour le référencement et le spam.

L’ALGORITHME PIGEON – DEPUIS 2015

L’algorithme Pigeon est un algorithme dit « local » car il a pour objectif l’apport de précisions dans les résultats donnés aux utilisateurs, et cela en fonction de leur géolocalisation. Il est un algorithme d’exactitude et est relatif à la recherche géographiquement ciblée : cela impacte les résultats du moteur de recherche mais aussi les liens renvoyés par Google Maps sur une recherche.

Ce dernier est donc un algorithme voyageur qui impacte surtout les entités propres à un lieu : les commerces de quartiers tels que les restaurants, les bars ou encore les cabinets de médecins. 

L’ALGORITHME COLIBRI – DEPUIS 2013

Appelé« Hummingbird », il travaille à la compréhension d’un site internet par son socle sémantique : il se base donc sur les contenus qui sont indexés sur le site web mais aussi sur les demandes des utilisateurs.

Colibri analyse les requêtes ou phrases comme des ensembles et non plus seulement les mots clés : on obtient donc des résultats bien plus qualitatifs qu’auparavant. Il est un algorithme de pertinence permettant l’obtention de résultats au langage naturel.

Désormais, on n’a plus vraiment d’algorithme unique propre à Google, c’est un ensemble d’indications et de recommandations qu’il est impératif de respecter. On parle d’ailleurs de « Core Update » pour désigner la qualité globale d’un site.

 

Les principaux efforts à réaliser sont les suivants :

  • Avoir un site internet « Mobile-Friendly », qui soit compatible avec des écrans plus petits
  • La rapidité de chargement du site internet
  • Une migration vers le HTTPS (Google nous y incite progressivement, sans que cela ait une influence directe sur notre SEO – pour le moment -)
  • Les pages satellites sont à éviter

 

Google fait l’annonce régulière de nouveaux algorithmes ou de nouvelles mises à jour qui peuplent la jungle du web. Si vous ne voulez pas vous y perdre, faites de la veille constante ! Le référencement est un travail de longue haleine et investir dans une stratégie SEO « one-shot » n’est pas soutenable sur le long-terme : la clé est l’actualisation. 

Share This