0176215544 contact@ouicom.fr

COMMENT LANCER VOTRE COMPTE INSTAGRAM PROFESSIONNEL ?

ON SAIT LE FAIRE

L’évolution du réseau social

Instagram a vu le jour en 2010 sous le soleil de Californie. Après un an d’existence, l’application comptait déjà 100 millions d’abonnés. Elle est alors élue « Application de l’année » par Apple.

Elle est une application « Mobile First », ce qui explique d’ailleurs en partie son ascension fulgurante : elle a anticipé la puissance du petit écran et des smartphones dans nos vies. Son but est simple : elle permet aux utilisateurs de partager des photos auprès d’un réseau, avec de multiples options de retouches : filtres, cadres, effets… Elle met donc en scène la vie des utilisateurs, et ce instantanément, comme son nom l’indique !

De par son potentiel et sa croissance exponentielle, Instagram a rapidement été rachetée par le géant Facebook. En 2018, l’application a d’ailleurs passée le cap du milliard d’utilisateurs

Si au départ, l’app était réservée aux utilisateurs curieux, partageant des moments intimes de leur vie, elle est rapidement devenue un réseau d’exposition et de promotion pour les célébrités. Très vite, les entreprises ont aussi compris qu’il était temps de prendre avantage de cette nouveauté et de réclamer leur part de gâteau : il était enfin possible de créer un compte professionnel !

Instagram est donc à présent un outil commercial et de relations publiques pour les marques.

À cet effet, l’application s’est dotée d’importantes fonctionnalités ces dernières années pour muter vers la publicité :  

  • Les publicités sponsorisées : ces dernières ont été pensées pour une nouvelle génération qui n’apprécie plus forcément la publicité intrusive. Elles ont donc l’avantage de se fondre dans la masse du feed, avec une petite mention « sponsorisée » et « en savoir plus » pour indiquer tout de même leur caractère publicitaire.
  • Des outils d’analyse data : à l’image de Facebook ou Linkedin, les utilisateurs ayant des comptes pros ont accès à une série d’informations concernant leurs comptes et les profils qui le visitent. Nous avons accès à plusieurs données telles que les impressions de nos publications, leur portée, les visiteurs ou les clics sur une adresse de site internet… 
  • Des collaborations avec d’autres applications : l’idée est d’enrichir les possibilités du réseau, en permettant aux utilisateurs de personnaliser leur contenu et d’être créatif afin de se démarquer. 
  • Les stories : cette fonctionnalité est empruntée du réseau social Snapchat, donnant l’opportunité aux utilisateurs de partager du contenu de manière instantanée, éphémère, et informelle. 
  • La fonctionnalité shopping : les entreprises ont le droit de taguer des produits présents sur les photos de leurs publications afin de transmettre à leurs prospects les prix et de les rediriger directement sur leur site internet s’ils souhaitent acheter.

Entendu que toutes ces fonctionnalités ne sont pas réservées aux grandes entreprises. Au contraire, ce réseau peut s’avérer être très utile en termes de visibilité pour les PME, ayant peu de moyens et souhaitant converser avec de nouvelles communautés, se faire connaître et partager leurs produits gratuitement.

Les entreprises se sont appropriées et ont réaménagé les codes de l’application.

Instagram : le reflet d’une génération parfois étiquetée comme « égocentrique », mais pourtant ouverte sur le monde et intéressée par les autres.

Instagram est un outil d’Inbound marketing particulièrement intéressant pour les marques, qui peuvent l’utiliser à toutes les étapes du cycle de vie client, non pas uniquement comme une « vitrine » de leurs produits ou services, mais plutôt comme une plateforme d’expression, de lien et comme un outil de conversion. Si les comptes utilisateurs privés utilisent l’application afin de partager leur quotidien ou de mettre en avant la beauté des paysages de leurs dernières vacances, l’application pour les comptes pros a évoluée dans ce sens également. Les marques sont aptes à « humaniser » leur offre à travers des contenus agréables à regarder qui augmentent la confiance envers leur marque.

Nous n’achetons plus un produit seul, mais une philosophie qui va avec : c’est ce que l’on pourrait appeler la religion de l’« humanisme ». De nos jours, nous vouons un culte à l’humanité et cherchons à lui donner un sens par nous-mêmes*. Sur Instagram, nous pouvons découvrir une entreprise et ainsi devenir client pour des marques qui nous correspondent, nous parlent, et sont respectueuses de nos idéaux et de nos valeurs. À travers le profil d’une marque, nous souhaitons connaître son histoire, ses fondateurs, ses employés…

Les entreprises cherchent donc à utiliser Instagram comme source de confiance.

*Yuval Noah Harari, Homo Deus – Une brève histoire du futur,  Éditions Albin Michel, septembre 2017.

La différence entre Instagram & Facebook

L’acquisition d’Instagram par Facebook laissait à croire que l’un des deux allait manger l’autre et qu’ils ne feraient qu’un.

Bien qu’Instagram soit aujourd’hui plus « trendy » que son frère Facebook, il concentre pourtant toujours moins d’utilisateurs. En effet, Facebook existe depuis plus longtemps et s’adapte à toutes les générations. Sur Instagram, on retrouve surtout une majorité de jeunes, de moins de trente ans.

Ne serait-il donc pas plus utile pour les marques de concentrer leurs efforts sur le réseau de Facebook ?

Non ! Ces réseaux peuvent être complémentaires, mais sont bien différents. Ils ne s’adressent pas au même public et n’ont pas les mêmes qualités marketing. Sur Instagram, le visuel est mis en avant : toutes les photos peuvent être retouchées, nous pouvons échanger et découvrir des lieux avec le système des hashtags #… Sur Facebook, on a tendance à se perdre non intentionnellement dans un fil d’actualité que l’on voudrait pourtant uniquement rempli de publications de nos proches. Le réseau Facebook est voulu à la base comme quelque chose d’intimiste. Sur Instagram, il est facile de sélectionner le type de contenus que l’on veut voir, de s’abonner ou de se désabonner en une fraction de secondes, et de découvrir en quelques clics. Sur instagram, on « explore ». Il est donc beaucoup plus intuitif d’interagir avec les publications sur instagram que sur facebook, et il y a à l’heure actuelle moins de concurrence sur le feed pour les entreprises (pour l’instant).

Les étapes pour créer votre compte professionnel Instagram

Démarrer un compte professionnel sur Instagram est très facile. Convertir un compte privé en compte pro est également très rapide. Attention que pour ce faire, vous devez le connecter à une Page Facebook Pro.

  • Lors de la mise en place de votre compte professionnel, vous pouvez tout d’abord choisir votre nom d’utilisateur et votre nom présent dans la description. Le nom d’utilisateur est souvent votre nom complet ou le nom de l’entreprise, tandis que celui en dessous est un nom « stratégique », qui vous permettra d’être trouvé dans le moteur de recherche Instagram. Il peut être intéressant de jouer avec ce nom-là pour augmenter ses chances d’être trouvé sur le réseau, en fonction de son activité, même si notre nom n’est pas encore connu dans le milieu. En effet, le public ne cherchera sûrement pas « Umamidu » mais cherchera certainement « restaurant de sushis ».
  • Des informations nécessaires à la compréhension de votre business et à l’augmentation de votre taux de conversion vous seront ensuite demandées : le numéro de téléphone, l’adresse email, l’adresse de l’entreprise ou de votre site internet. Il vous est aussi possible de mettre une petite description, qui est en général courte et aura pour vocation d’expliquer qui vous êtes et ce que vous faites. Ces détails ne sont pas à négliger car ils sont la « première impression » donnée. Instagram donne aussi l’option d’intégrer un code promotionnel, une livraison gratuite, ou autre. 
  • Il est ensuite nécessaire de vous fixer des objectifs réalistes pour avoir vos KPI et pouvoir correctement mesurer vos résultats.

Qui est votre cible ? Quelle est votre problématique ? Qu’est-ce qui vous pousse à vous lancer sur Instagram ? La réponse ne doit pas seulement être « parce que c’est cool ».

Vous devez réfléchir et définir vos attentes vis-à-vis de cette plateforme :

  • Présenter vos produits & services (avoir un instagram « vitrine »).
  • Développer une communauté
  • Gagner en visibilité
  • Développer et transmettre votre culture d’entreprise
  • Faire de la publicité pour vos produits et services
  • Communiquer au sujet de votre industrie, des actualités… 

Une fois votre compte mis en place et avant de publier du contenu, il est important de définir votre ligne éditoriale.

Quel thème en particulier souhaitez-vous mettre en avant sur votre compte ?

  • Vous pouvez mettre en place une charte éditoriale, avec un type de publication, de commentaires, de stories, de filtres… Le but étant d’homogénéiser votre instagram, de lui donner un « style » propre et reconnaissable. Vous pouvez au début essayer plusieurs positionnements, et analyser grâce aux outils de data d’Instagram le type de photographie, de texte ou encore de # et d’heures de publications les plus performants.
  • Vous pouvez aussi mettre en place un calendrier éditorial, où vous définirez la fréquence de publications, les horaires, les types de publications (photos, carrousel, vidéos, stories…). Concernant le nombre de publications à mettre en place, il vaut mieux au départ poster moins, mais en apportant une réelle plus-value à ceux qui nous suivent ! Poster 1 à 2 fois par jour, c’est déjà très bien. Il ne faut pas « poster pour poster » au risque d’ennuyer vos followers. 
  • Vous pouvez aussi suivre régulièrement les datas à propos de vos followers, afin d’adapter au mieux vos publications: leur âge, leur genre, leur localisation, les horaires auxquelles ils sont les plus actifs. 
  • Enfin, il est important d’effectuer une veille médiatique régulière : regarder ce que fait la concurrence, s’en inspirer, se distinguer, et suivent des comptes intéressants afin qu’ils nous suivent en retour.

À quoi penser automatiquement lors de vos publications ?

  • Géolocaliser vos photos: ça fait professionnel, c’est sympathique, et ça vous permet d’apparaître sur le réseau et d’être trouvé « par hasard » à la suite du lieu en question qui serait tapé par un utilisateur.
  • Inclure des hashtags # pertinents. La norme se situe entre 10 et 30, mais il vaut mieux vaut en mettre moins pour ne pas surcharger nos publications inutilement : on peut d’ailleurs penser à créer un hashtag unique ! L’idée est ensuite d’être réellement identifié avec, et de pousser les utilisateurs à l’utiliser sur chaque post à notre sujet. L’usage des hashtags sur Instagram est plus pertinent que sur les autres réseaux sociaux : sur Facebook par exemple, avec les restrictions de visibilité, cela ne fonctionne pas. Sur Twitter, la concurrence est tellement importante qu’il est difficile de se démarquer.

  • Écrire des commentaires engageants: ne pas oublier que ce réseau social est centré sur le storytelling ! 
  • Prendre le temps de travailler vos images et leurs formats de publication : elles sont également conteuses d’histoire, et seront toujours vues en premier lieu !

L’intérêt des « stories »

  • Mettre en ligne un contenu éphémère : il met en vidéo ou en image votre quotidien sans vous engager à le garder sur votre profil.
  • Animer votre marque, vos employés, vos locaux, vos catégories de produits… On peut d’ailleurs catégoriser nos stories par « thématiques » pour les assembler et les garder quelques temps sur notre profil. 
  • Apporter de l’authenticité: en partageant un événement en direct, du « behind the scene », en annonçant une collaboration, un voyage d’équipe… 
  • Créer du contenu rapidement, sans travail de fond : les publications normales sont plus qualitatives, plus travaillées, demandent plus de temps. Parfois, on veut communiquer avec le client mais cela ne mérite pas pour autant de prendre une place sur notre feed. 
  • Augmenter la visibilité de nos publications normales: les gens qui voient nos stories souvent et jusqu’au bout, sont plus susceptibles selon l’algorithme instagram de voir apparaître nos contenus sur leur feed. 
  • Ajouter des fonctionnalités fun à un contenu différent: des Gifs, des émoticones, des filtres, des textes, des polices, des sondages… Afin d’engager davantage et d’appeler à l’action.

Des collaborations avec des influenceurs ?

Les influenceurs, ce sont des personnes influentes sur le réseau ! Ils ont plein de followers et ces derniers les suivent, les aiment et croient tout ce qu’ils leur disent.

Collaborer avec l’une de ces personnes peut ainsi vous permettre d’augmenter votre capital-confiance. Attention cependant à ne pas être trop gourmand et ne pas viser trop haut car cela vous ferait dépenser énormément d’argent : on considère un profil comme « influent » à partir de 1000 followers.

Instagram, réservé à ceux dont l’activité est photogénique ?

NON ! On associe souvent Instagram au monde de la mode, de l’architecture ou de la restauration… Mais les possibilités sont illimitées !

On peut justement humaniser et rendre plus souple une activité qui est rigide à la base : par exemple le secteur bancaire, ou la silver économie. Prenons le compte de la banque N26, qui est suivi par plus de 66 000 personnes et a réussi à rendre « sexy » le secteur de la banque en ligne, en l’associant à la technologie, la modernité, la jeunesse et les voyages. Il est possible de créer du contenu « artistique » sur ce réseau, et ce malgré un secteur d’activité sérieux. Évidemment, c’est un challenge car il est plus facile pour les marques de vêtements ou les marques de cosmétiques de mettre en avant leurs produits par l’image.

 

Le réseau social Instagram est le réseau de l’image, mais il n’est pas interdit de jouer avec ! Réfléchissez non pas à votre produit en lui-même, mais à ce qu’il peut représenter ou évoquer aux yeux du public. Par exemple, un producteur d’un produit brut tel que du lait ou du fromage, pourrait utiliser instagram à bon escient, en mettant l’accent sur la nature, les paysages verts, les animaux en bonne santé et heureux, les plats de grands-mères qui y sont associés, les textures… Instagram peut jouer sur les moments, ou les souvenirs.

 

Share This